Bienvenue ! Nous sommes le Mercredi 21 Février, passez une bonne journée les pitchoun's

DÉMOGRAPHIE: Mais où sont nos Pitchouns ?

 

 

 

DÉMOGRAPHIE EN FRANCE :

 

MAIS OÙ SONT PASSÉS NOS PITCHOUNS ?

 

 

La France a atteint en 2017 son soixante-dix-septième million habitant, noyé dans une population mondiale qui s'élève à plus de 7 milliards d'individus. Toutefois, le pays n'en est pas moins victime d'un taux de natalité en baisse constante depuis une dizaine d'années. Explications:

 

Selon le bilan démographique publié par L'INSEE le 16 janvier 2018, la France a atteint un nombre « historiquement bas » du solde naturel national. Ce dernier calcule la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès annuels. Il atteint péniblement les 164 000 personnes en 2018 et le rythme de progression est bien moins soutenu que les années précédentes.

 

 

Une natalité en baisse

 

Cette perte dynamique démographique s'explique à 90% par l'indicateur conjoncturel de fécondité. En effet, celui-ci s'élève en 2018 à 1,93 contre 2 en 2014. [Le seuil de renouvellement des générations étant fixé à 2,05]

 

Ce chiffre s'explique notamment par l'âge moyen de maternité qui s'élève à 30,4 en 2018. Les couples font moins d'enfants et divers facteurs entrent alors en jeu, qui se traduisent globalement par l'évolution de notre société.

 

L'espérance de vie s'allonge, la période d'activité se décale car la durée des études augmente et l'insertion professionnelle est de plus en plus difficile. Le résultat est logique, les situations précaires se multiplient. Or, avoir un enfant nécessite une vie professionnelle -et affective- stable pour pouvoir subvenir à ses besoins.

 

Notons également l'impact des réformes de la politique familiale d'un point de vue économique, et la sensation de « NO FUTURE » dans l'imaginaire collectif d'un point de vue écologique : la volonté d'avoir des enfants n'est tout simplement plus la même qu'au siècle dernier, et c'est normal.

 

Le Papyboom

 

L'effet négatif de cette baisse de natalité sur la démographie est aussi amplifié par la hausse (+9000) des décès en 2017. Les baby boomers ont tout simplement commencé à atteindre des âges de forte mortalité et incarnent ce nouvel effet socio-économique qu'est le Papy Boom. Ce phénomène était par conséquent prévisible.

 

Relativisons !

 

La France est tout de même en tête de l'Europe quant à sa démographie (le Portugal, au plus bas, affiche un total de 1,3 enfant/femme) mais ce n'est pas un concours, si on prend un recul sur la notion d 'Humanité.

 

Chaque seconde, la population mondiale accueille 3 naissances et salue deux décès. Les prévisions mondiales s'élèvent donc à 9 milliards d'habitants en 2050, alors pas de panique, nous sommes loin d'être en voie d'extinction ! Ah,  bah finalement c'est bien pire, nous sommes en voie de surpopulation.

 

 

Alors même si les pitchouns sont moins nombreux qu'auparavant, ils représentent tout de même 20% de notre population. Aimons-les, éveillons-les et prenons bien soin d'eux.

 

Vous comme nous, sommes là pour ça.

 

Christopher MATEO