Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement et profiter des nombreux avantages des membres.

Le cyberharcèlement, une triste réalité

Barre bottom

Pitchoun Médias est particulièrement sensible à ce fait d'actualité, pas si actuel que cela : le harcèlement dans les écoles. Le jeudi 8 novembre a eu lieu la journée nationale contre le harcèlement scolaire et cette année, l'Education Nationale et les professionnels de l'éducation se sont attaqués au sujet épineux du cyberharcèlement.

Quand le digital atteint les cours de récré

Avec l'utilisation des smartphones et des tablettes dès le plus jeune âge, les enfants de la nouvelle génération sont constamment exposés à Internet et aux réseaux sociaux. Les professeurs des écoles voient arriver les téléphones mobiles de plus en plus tôt dans les cours d'école et la connexion à Internet étant quasi-incontournable de nos jours, il devient difficile pour les parents d'avoir vraiment la situation sous contrôle. Ragots et insultes sur les réseaux sociaux, photos compromettantes, moqueries de groupe, les actes de cyberharcèlement sont malheureusement nombreux et certains enfants fragiles se retrouvent confrontés à une réelle détresse psychologique.

Momo challenge : une application toxique et dangereuse

Si vous n'avez pas encore eu vent de l'application Momo challenge, alors la Pitchoun Rédac vous alerte et vous invite à très rapidement en discuter avec vos enfants. Assurez-vous qu'ils ne participent pas aux macabres challenges lancés par Momo, une poupée japonaise flippante qui pratique de la cyber-intimidation sur ses joueurs. L'application est accessible via la messagerie instantanée WhatsApp et elle incite les jeunes à relever des défis de plus en plus dangereux (comme la mutilation) pouvant mener jusqu'au suicide, l'ultime défi, sous peine de voir leurs informations personnelles dévoilées sur le net. Les autorités n'ont toujours pas déterminé qui se cache derrière le Momo challenge.

Le père d'une victime porte plainte

Le 14 octobre dernier, près de Rennes, un jeune de 14 ans accro à Internet s'est pendu à son domicile. Le père, sous le choc, a retracé son parcours sur Internet et a découvert que son fils s'était laissé embarquer dans le Momo Challenge. Il porte aujourd'hui plainte contre YouTube, WhatsApp, un site de rencontres pour ados et même contre l'Etat pour "mise en danger de la vie d'autrui".

Prenez  soin de vos pitchouns et communiquez avec eux. Si vous avez un doute sur leur état psychologique ou si vous constatez des troubles, n'hésitez pas à consulter un spécialiste avec votre enfant.

Les articles recommandés