Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement et profiter des nombreux avantages des membres.

Les "poissons mordeurs " récidivent dans le bassin méditerranéen...

Barre bottom

Depuis 3 ans, les scientifiques ont vent de morsures de poissons près des côtes du bassin méditerranéen. Pas plus tard qu'hier sur la Côte d'Azur, une vacancière en a fait la malheureuse expérience. Mais qui sont ces "poissons mordeurs" dont tout le monde parle ? La Pitchoun Rédac vous dit tout...

Crédit Photo : funexplorers.fr

Les "poissons mordeurs", qui sont-ils ?

Plus communément appelé le "Sar commun" (Diplodus sargus de son nom savant), ce poisson vit depuis très longtemps dans les eaux de la Méditerranée et a toujours  été inoffensif pour l'Homme. Oui ,mais voila que depuis 3 ans environ, il se met à mordre les plagistes qu'il rencontre... Comme pour les êtres humains, certains poissons sont plus agressifs que d'autres et heureusement pour nous, le phénomène n'est pas encore trop répandu.

Pourquoi mordent-ils ?

Les scientifiques qui ont eu vent de l'affaire ont bien sûr entrepris quelques recherches. Certains mettent ça sur le compte du changement climatique. Il est vrai que les médias évoquent souvent la disparition d'espèces animales à cause du réchauffement de la planète ou du fait de la pollution marine, mais on parle moins du changement de comportement des animaux...

Avec le réchauffement des eaux, la pêche à outrance et les incessants va-et-vient des bateaux, les habitats naturels des espèces marines ont été totalement bouleversés et cela provoque une montée de stress pour les poissons et mammifères marins, qui peuvent potentiellement devenir plus agressifs. C'est probablement le cas du sar commun.

Les morsures du sar sont elles-dangereuses ?

Jusqu'à preuve du contraire, ces morsures sont sans danger et aucune recommandation médicale n'a pour l'instant été donnée si ce n'est une petite désinfection classique . La douleur peut-être vive sur le moment car le sar est connu pour avoir des molaires très robustes lui permettant de briser facilement une coquille de moule. Après morsure, les effets s'estompent souvent très rapidement.

Toutefois, si la blessure est plus grave, nous vous recommandons de consulter au plus vite un médecin. Le sar qui s'en serait pris récemment à la vacancière sur la Côte d'Azur, n'y aurait visiblement pas été de main morte puisqu'il lui aurait arraché un grain de beauté par mégarde. Bien que ce cas soit d'une extrême rareté, il est préférable de consulter un dermatologue si cela vous arrive un jour.  

Comment éviter une attaque de "poissons mordeurs" ?

Comme pour les méduses, nous ne pouvons les empêcher de vivre.

La Pitchoun Rédac vous donne quelques conseils pour éviter au mieux une fâcheuse rencontre...

Pour les reconnaître, les sars se déplacent en banc et sont identifiables par leur couleur argentée et leurs marques noires sur le corps. Si vous le pouvez, évitez de stagner dans un même endroit trop longtemps ou de rester en groupe dans l'eau. Cela évitera au sar de confondre vos pieds avec du plancton !

Vous noterez que le sar est attiré par l'odeur du sang (même d'une vieille plaie), de la peau morte et des varices.

Enfin, si vous restez près du bord où l'eau est claire, les risques de morsure sont minimes.  

Les articles recommandés