Cliquez ici pour vous inscrire gratuitement et profiter des nombreux avantages des membres.

Une première ourse a été relâchée dans les Pyrénées

Barre bottom

La Pitchoun Rédac' vous en parlait en mai, il était prévu que deux ourses soient relâchées dans les Pyrénées-Orientales cet automne, et c'est chose faite, du moins pour l'une d'entre elles ! Nicolas Hulot, ex ministre de l'écologie, avait pris soin de signer l'arrêté le 29 août 2018, dès le lendemain de l'annonce de sa démission.

Hier, une ourse capturée en Slovénie a été relâchée par hélicoptère, créant la surprise générale pour ceux qui avaient fait des barrages routiers toute la nuit. Ils ont fouillé le moindre camion pour ne pas laisser passer l'ourse, mais ne s'attendaient pas à ce qu'elle soit transportée par voie aérienne.

Bien que les dates de réintroduction restent floues pour la seconde ourse, on sait que c'est imminent puisque l'hiver approche et l'ourse a besoin de se familiariser avec son nouveau territoire, son nouveau climat et se chercher une tanière pour hiberner cet hiver. Le temps presse !

Cette réintroduction n'est pas sans conséquences et elle renforce les tensions entre les pro-ours et les bergers en colère. La Pitchoun Rédac' vous explique pourquoi...

Du côté des pro-ours

D'après les pro-ours, la réintroduction de ces deux femelles était vitale pour la survie de l'espèce. En effet, l'ours brun existe depuis des milliers d'années dans les Pyrénées, mais actuellement, il ne reste plus que deux ours mâles. La reproduction est difficile et si le gouvernement français n'intervient pas, les ours risquent de s'éteindre pour de bon en France. Rappelons que les derniers ours se trouvent dans les Pyrénées après avoir été chassés partout en France jusqu'en 1962.

Du côté des bergers

Les bergers sont très en colère et ne veulent pas que l'ours soit réintroduit dans les Pyrénées. Lassés de voir leurs troupeaux décimés, ils ont décidé d'agir en bloquant la route et en traquant les deux femelles pour les "cueillir" dès leur arrivée. Dans cette région, on élève les brebis pour leur viande et les troupeaux sont gardés presque uniquement par des Patous.

Drames de l'été 2017 :

17/18 juillet : Une attaque d'ours avait provoqué un dérochement de 208 brebis dont 18 avaient trouvé la mort suite à leur chute.

En début août, nouveau coup dur pour un berger qui n'a retrouvé qu'une centaine de brebis sur un troupeau de 509 bêtes. Les animaux se sont éparpillés dans la nature, et nulle ne sait pour quelle raison...

Que faire face à un ours ?

Si vous décidez de partir en randonnée dans les Pyrénées avec toute la famille, partez à 4 minimum et suivez les sentiers officiels en évitant la tombée de la nuit. L'ours a généralement peur de l'homme et va tout faire pour l'éviter, donc si vous avez un doute, resserrez les rangs (pour que le groupe paraisse plus impressionnant) et ne vous enfuyez surtout pas en courant, cela activerait son instinct de prédateur. Reculez doucement, sans faire de mouvement brusque, ne criez pas et ne le regardez pas dans les yeux. Si vous le voyez approcher ou si vous sentez une quelconque agressivité, couchez vous par terre et faites le mort en disposant les mains sur votre nuque. Ne bougez pas jusqu'à ce que l'ours ait quitté les lieux.

Les articles recommandés